Latest Entries »

Windows Embedded

Windows Embedded est une famille des systèmes d’exploitation de Microsoft destinés à être utilisé dans des systèmes embarqués, Et qui est composée de :

La famille Windows Embedded

1. Windows Embedded Compact :
(s’appelle aussi Windows CE) est une version de Windows Embedded pour les ordinateurs à très faible puissance, y compris les appareils électroniques grand public comme des décodeurs et des consoles de jeux.
C’est un système d’exploitation modulaire en temps réel avec un noyau spécialisé qui peut s’exécuter avec moins d’1 Mo de mémoire.
Microsoft met également à disposition une version spécialisée de Windows Embedded Compact, connue sous le nom de Windows Mobile, pour utilisation dans les téléphones mobiles et PDA. Ce dernier est disponible en quatre versions: Windows Mobile Classic (pour Pocket PC), Windows Mobile Standard (pour les smartphones), Windows Mobile Professional (pour PDA/Pocket PC) et Windows Mobile for Automotive (pour les systèmes de communication et de divertissement dans les automobiles). Une version modifiée de Windows Mobile a été également utilisée pour des systèmes Media Center portables.

2. Windows Embedded Standard:
Qui fournit la puissance, la fiabilité et l’interface du système d’exploitation Windows XP, Windows 7 sous une forme modulaire pour aider les développeurs à créer des systèmes grand public et professionnels et compatibles avec des milliers d’applications et de pilotes Windows existants. La dernier version Windows Embedded Standard 2009 inclut Silverlight, le NET Framework 3.5, Internet Explorer 7, Windows Media Player 11, et le support du contrôle par le Windows Server Update Services et le System Center Configuration Manager.
Au faite il n’y a aucune relation technique entre Windows Embedded Standard et Windows Embedded CE, les binaires des applications et les pilotes ne sont pas compatibles entre ces deux systèmes. Windows Embedded Standard ne fonctionne que sur les processeurs x86 en architecture PC.

3. Windows Embedded Entreprise : se compose de Windows XP et Windows Vista pour les systèmes embarqués. Ils sont disponibles pour les processeurs x86 ainsi que x64.

4. Windows Embedded POSReady: c’est la version des systèmes d’exploitation Windows Embedded pour les points de vente, y compris les kiosques de vente et distributeurs automatiques

5. Windows Embedded NAVReady : Un produit de développement avec un ensemble de fonctionnalités innovantes qui sont compatibles avec Windows CE 5.0 et sont prêts à être mis en œuvre sur un appareil de navigation portable (PND).

6. Windows Embedded Server: C’est un système d’exploitation Microsoft pour serveur. Il est adapté pour fonctionner dans un système embarqué composé d’applications et d’un matériel spécifiques.

7. Windows Embedded Auto : Une version pour les automobiles, afin de faciliter l’utilisation de l’informatique, des services et des équipements dans les véhicules moderne.

Systéme temps réel

Certains problèmes sont très liés au temps :

– un distributeur de billets ne doit pas mettre 5 minutes à délivrer les billets.

– une balance ne doit pas peser en 30 secondes.

– un radar ne doit pas mettre 2 secondes à réagir.

– un système de freinage ABS ne doit pas mettre plus de 150ms pour acquérir l’information et 1s pour réagi.

Systéme temps réel :

En informatique industrielle, on parle de système embarqué temps réel  lorsque :

• ce système contrôle (surveille et/ou pilote) un procédé physique à une vitesse adaptée à l’évolution du procédé contrôlé.

• le respect des contraintes temporelles est aussi important que l’exactitude du résultat → un résultat délivré en dehors des délais imposés est un résultat faux.

Les systèmes informatiques temps réel se différencient des autres systèmes informatiques par la prise en compte de contraintes temporelles dont le respect est aussi important que l’exactitude du résultat, autrement dit le système ne doit pas simplement délivrer des résultats exacts, il doit les délivrer dans des délais imposés.

Le développement de systèmes temps réel nécessite donc que chacun des éléments du système soit lui-même temps réel, c’est-à-dire permettre de prendre en compte des contraintes temporelles. Un système d’exploitation conçu pour prendre en compte ces contraintes est appelé système d’exploitation temps réel.

Exemples de système temps réel :

◦ Systèmes de contrôle de procédé (usines, centrales nucléaires).

◦ Systèmes aéronautiques (guidage missiles, avions, satellites).

◦ Systèmes automobiles (injection électronique, ABS, EPS, airbags).

◦ Systèmes multimédia mobiles (téléphonie, vidéo, réalité virtuelle).

Spécificités :

Pour garantir le respect de limites ou contraintes temporelles, il est nécessaire que : les différents services et algorithmes utilisés s’exécutent en temps borné.

Un système d’exploitation temps réel doit ainsi être conçu de manière à ce que les services qu’il propose (accès hardware, etc.) répondent en un temps borné, les différents enchaînements possibles des traitements garantissent que chacun de ceux-ci ne dépassent pas leurs limites temporelles. Ceci est vérifié à l’aide du « test d’acceptabilité ».

Caractéristiques :

– Rapidité :
◦ Commutations de contexte rapides.
◦ Performance des algorithmes d’ordonnancement.
◦ Accessibilité des structures de données…

– Prédictibilité :
◦ Prévoir les futures violations d’échéance.
◦ Y faire face (techniques de tolérance aux fautes, migration…).

– Adaptativité :
◦ Reconfigurabilité dynamique (sous contraites temps réel).

Type de temps réel :

Temps-réel mou : un retard dans l’obtention du résultat n’est pas dramatique (distributeur de billets).

Temps-réel dur : un retard dans l’obtention du résultat le rend inutile (détection de missile).

Temps-réel ferme : un retard, s’il arrive très peu souvent, peut être toléré (téléphonie).

La plupart des systèmes temps-réel sont hybrides.

Les contrainte :

Précision : eectuer certaines opérations à un moment précis (horloge dont l’aiguille avance toutes les secondes).

Temps de réponse : eectuer certaines opérations en un temps maximum (système de freinage ABS) ou avec un temps moyen fixé (distributeur de billets).

Rendement : nombre de requêtes traitées par unité de temps (robot de production dans une usine.

La Radio Cognitive

Cet article vise a donne une très brève introduction a la radio cognitive, son but est juste de faire savoir aux gens intéresses par les systèmes embarques, l’apparition de cette technologie dans le domaine des télécommunications.
La récente et rapide évolution des technologies sans fil entraîne une forte demande en termes de ressources spectrales. Pour palier à ce problème il faut une bonne gestion du spectre et donc une utilisation plus efficace de celui-ci. La radio cognitive est un système qui permet à un terminal de pouvoir interagir avec son environnement. Cela signifie que celui-ci sera capable de percevoir son environnement, de le modéliser et de s’y adapter. Il pourra donc détecter les fréquences libres et les utiliser, contribuant ainsi à une meilleure efficacité spectrale.
La radio cognitive est une technologie qui fait appel à l’intelligence des réseaux et des terminaux pour :

  • détecter les besoins de communications des utilisateurs en fonction de l’utilisation
  • fournir des ressources radio et les services sans fil les plus appropriés à ces besoins

Pour pouvoir réaliser ces taches, la radio cognitive est implémente sur une radio logicielle, en anglais Software Defined Radio (SDR).

SDR (Software Defined Radio) :
SDR est un système de communication sans fil reconfigurable dans lequel les paramètres de transmission (bande de fréquences de fonctionnement, par exemple, mode de modulation, et protocole) peuvent contrôlées dynamiquement. Un SDR typique aurait les blocs comme un frontal RF, convertisseurs A / D, un processeur FPGA et un processeur DSP. SDR peut donner reconfigurabilité suffisant pour l’utilisateur de radio cognitive, de sorte qu’un mobile GSM peut passer à la technologie CDMA en peu de temps tout en mettant a jour son logiciel en ligne.
Les intéresses peuvent me demander plus de détails et n’importe quelle question sera la bienvenue.

Les types de systèmes embarqués :

1 – Les systèmes embarqués grand public :

Application similaire à une application de bureau, mais empaquetée dans un système embarqué ( Console vidéo, PDA, Télévision, Caméra,…etc.)

2- Les systèmes embarqués critiques :

contrôle de systèmes en temps réel (système de navigation aérienne, Production et distribution d’électricité, Production industrielle automatisée, Robotique, Moteur d’automobile, Processus chimique, Processus nucléaire,…….etc.)

3- Les capteurs embarqué :

Calcul sur de grosses quantités de données (Radar, sonar, compression vidéo,…..etc.)

4- Les systèmes communicants :
Transmission d’information et commutation ( Satellites, Téléphonie et vidéo mobiles, Réseaux Wan, Routeurs,….etc.)

 

Rôle des systèmes embarqués:

–  Offrir aux systèmes électroniques l’intelligence nécessaire :

Capacité de traitement du logiciel
Possibilité de prise de décision
Suivre l’historique du fonctionnement
Isoler plus facilement les causes de défaillance

– Offrir aux systèmes électroniques des possibilités supplémentaires :

Capacités de communications évoluées (CAN, USB, Bluetooth, ZigBee,…..etc.)
Interfaçage aisé aux réseaux informatiques (Ethernet, Wifi,…..etc.)
Plus grande sécurité dans le stockage, le transport et l’accès à l’information (Cryptage, gestion des droits utilisateurs,….etc.)

– Faciliter le développement des systèmes :

Fonctions traditionnellement dévolues au matériel réalisées de façon logicielle
Plus grande souplesse lors de la phase de conception
Evolutivité directement proportionnelle aux possibilités informatiques du système :

  •   μcontrôleur : évolutions possibles mais limitées
  •   Système d’exploitation : possibilités infinies

C’est quoi un système embarqué ?

Un système embarqué est un système électronique et informatique autonome, est généralement a base d’un processeur qui exécute un logiciel dédié pour réaliser une fonctionnalité bien précise et capable de décidé.

Qui ne contient pas d’entrées/sorties standards (ex: clavier matriciel et sourie), et surtout dans leur fonction première n’est pas un ordinateur.

Exemple d’un SEm « Navigateur GPS »

Quel sont les caractiristiques d’un SEm ?

Les caractéristiques principales d’un systéme embarqué sont:

Autonomes : une fois enfouis dans l’application ils ne sont (le plus souvent) plus accessibles

Encombrement : ils doivent souvent être transportés et doivent donc être de taille réduite.

Consommation : étant transportés ils n’ont souvent accès qu’à des ressources limitées en énergie (piles, batteries) ; il est donc important qu’ils consomment le moins possible.

Temps réel : ils sont souvent employés dans des applications où le temps est important.

Différences avec un PC :

L’interface IHM (Interaction Humain-Machine)  peut étre simple qu’une led qui clignote ou aussi complexe qu’un systéme de vision de nuit en temps réel.

Des circuits numériques FPGA, ASIC ou des circuits analogiques sont utilisés en plus pour augmenter les performances du systémes ou sa fiabilité

Vitesse faible de processeur (~300MHz), Quelques Mo de mémoire, Basse consommation électrique, petite taille,……etc.

Premier PAS !!

AlproBonjour à tous,

Je ne suis pas vraiment un blogeur, mais j’ai crée ce blog pour essayer de partager avec vous mes connaissances, idées, concernant les systèmes embarqués en général et surtout Windows Embedded CE, et aussi d’autres choses sur le développement .NET, l’Infographie,…..etc.

Alors voila une petite présentation sur moi :

Je m’appelle Mustapha, je suis un élève ingénieur en Travaux Publics, passionné par l’Astrophysique et l’Informatique depuis mon enfance, j’aime bien aussi l’infographie, mais dernièrement je m’intéresse beaucoup plus aux systèmes embarqués, et puisque je suis un Microsoft Student Partners donc je m’intéresse à la famille Windows Embedded comme des systèmes d’exploitation pour les systèmes embarqués.